La soulte expliquée en quelques mots

Bien souvent, dans le cadre de leur divorce, les ex-époux doivent se partager le ou les biens qu’ils détiennent en commun. Après une estimation détaillée de leur patrimoine immobilier, la soulte est le terme employé par le notaire pour désigner la valeur des parts revenant à chacun des conjoints. Au terme du partage, le rachat de soulte est le procédé permettant à l’un des ex-époux de s’acquitter de la part de son ex-conjoint pour devenir le seul propriétaire d’un bien commun.

Le regroupement de crédits grâce au prêt hypothécaire pour un rachat de soulte

Le regroupement de crédits permet de racheter l‘ensemble de vos crédits en-cours tels que : prêt immobilier, prêt personnel, prêt à la consommation, prêt auto, etc., et de financer un rachat de soulte. Le financement de la soulte et des prêts en-cours seront englobés en une seule mensualité sur une même durée via un prêt hypothécaire et une prise d’hypothèque, plus communément appelés regroupement de crédits ou rachat de crédits.

La problématique de notre client pour son rachat soulte

Paul, 58 ans, salarié en CDI, vient d’obtenir son divorce. Marié sous le régime de la communauté, le juge a finalement prononcé le divorce et ordonné la liquidation de cette communauté. Le couple avait comme seul patrimoine leur résidence principale estimée à 300 000 € et différentes charges d’emprunts : un prêt immobilier avec une hypothèque pour un capital restant du de 120 000 €, un prêt travaux sans hypothèque pour un capital restant du de 40 000€ et un prêt automobile pour un capital à devoir de 10 000 €. Paul souhaitant conserver la maison et la voiture, un projet de soulte est évalué par le notaire. La soulte due à l’ex-épouse s’élève à 140 000€ hors frais.

Le recours au prêt hypothécaire : une option optimale pour le regroupement de crédits et financer un rachat de soulte

Paul exerce encore son activité professionnelle mais parce qu’il est âgé de 58 ans, il est nécessaire de considérer quels seront ses futurs revenus de retraité (à 62 ans) et d’évaluer ses capacités d’emprunt en tant que salarié et retraité.

Souhaitant conserver sa maison et son automobile, Paul doit également reprendre en son nom le prêt immobilier, les autres crédits en-cours du couple et financer son rachat de soulte. Il est donc préférable pour lui de recourir à un regroupement de crédits tout en intégrant son rachat de soulte.

C ‘est pourquoi, il a décidé de mandater Libertaux, courtier en prêt hypothécaire, regroupement de crédits et prêt immobilier, pour trouver la solution la plus adaptée à son besoin.

Après une étude approfondie de son dossier, l’expert en prêt hypothécaire de chez Libertaux a pu lui proposer de financer son rachat de soulte et un regroupement de crédits grâce à la mise en place d’un prêt hypothécaire à pallier incluant une prise d’hypothèque sur sa résidence principale sur 300 mois et un pallier après 48 mois. Cette option judicieuse permet à Paul d’amortir son prêt hypothécaire plus rapidement grâce à une mensualité plus élevée les premiers 48 mois puis de bénéficier d’une baisse de sa mensualité sur 252 mois en adéquation avec ses revenus de retraité.

 

Apprenez en plus sur le Regroupement de Crédits ainsi que sur le Prêt Hypothécaire !

 

À découvrir également :

- Séniors, réalisez un investissement locatif grâce à un crédit hypothécaire

- Gérer une prestation compensatoire avec un prêt hypothécaire

- Acquérir un bien via un rachat de soulte lors d'un divorce

- Comment bien gérer un rachat de soulte lors d'un divorce