La rénovation thermique des logements est freinée par l'aspect financier. Il existe un mécanisme financier créé en 2006 « Le prêt Viager Hypothécaire » (PVH) qui est une solution à étudier notamment pour les seniors propriétaires.

Pour resituer les choses, au milieu des années 70 et notamment en banlieue parisienne, des pavillons individuels furent construits. A cette époque, l'énergie se révélait être peu chère et personne ne s'attardait sur les questions d'isolation.
Cependant à l'heure actuelle, dut à leurs manques d'isolation, ces mêmes logements se trouvent être facteurs d'émissions de gaz à effet de serre et de charges supplémentaires pour les occupants pour la plupart à l'âge de la retraite. Pour eux, entreprendre ce genre de travaux s'avérerait trop coûteux.

L'enjeu est donc de trouver un dispositif financier accessible aux personnes âgées qui conduirait à ne pas les endetter et qui n'aura pas de répercussion sur les finances publiques. C'est là qu'intervient le prêt Viager Hypothécaire qui est un prêt à la consommation, destiné à faciliter l'accès des personnes âgées au crédit. La banque propose un prêt garanti par une hypothèque sur un bien immobilier de l'emprunteur et le remboursement de la dette étant repoussé jusqu'au décès de l'emprunteur, (d'où son appellation de viager) sauf en cas de vente ou de démembrement du bien hypothéqué.

L'originalité de ce procédé réside dans le fait que si la dette excède le prix réel du bien hypothéqué, la banque se chargera de la différence. 

Ce dispositif semble s'adapter à la réalisation des travaux de rénovation thermique car tout d'abord : 

  • les propriétaires pourront donc entreprendre des travaux sans s'endetter ou même perdre leur bien. 
  • pour l'organisme financier, il y a une garantie de solvabilité si le bien se trouvant rénové voit sa valeur renchérie 

De plus, l'État pourrait apporter sa garantie mais seulement si le prêt Viager Hypothécaire se consacre exclusivement à la rénovation thermique. Et bien entendu, les travaux envisagés devront être en adéquation avec la valeur réelle du bien.

(sources : lesechos.fr)